Blog Medfut logo
 
 

Arrivée d’un nouvel étudiant en médecine … un peu particulier ! - 31 octobre 2012 | Billets d'humeur   Médical   

0

Pour devenir (un bon) médecin, il faut démontrer à la base quelques aptitudes très utiles comme une très bonne mémoire, un bon sens de la logique (pas toujours évident pour certains), une certaine empathie (malheureusement cela n’est pas toujours le cas) et surtout, surtout, une longue patience pour supporter les très nombreuses années d’études de base et ensuite de spécialisation.

Et pour rester à la pointe de la médecine, il faut ensuite se parfaire, se recycler puisque les experts estiment qu’environ la moitié de nos connaissances médicales sont obsolètes, démodées après une période de seulement … 5 à 10 ans !

Et pour corser le tout, d’ici quelques années, vous ne serez plus seuls à assister aux cours d’anatomie, de génétique ou de pathologie. Non, il faudra composer avec un de nouveaux étudiants … légèrement différent de nous. Ainsi le premier d’entre eux vient de faire sa rentrée aux cours de médecine du Collège de Médecine Lerner à Cleveland.

Dites bonjour à Watson (c’est son prénom) : il s’agit en effet du super-ordinateur dont nous avions déjà parlé avec des prouesses à laisser pantois, ici et également ici. La seule différence avec l’être humain (et elle est de taille), c’est que Watson apprend beaucoup plus vite, énooooormément plus vite : il peut fouiller dans sa mémoire prodigieuse à une vitesse de 66 millions de pages à la seconde. Cela laisse rêveur. En fait, d’après certains cancérologues du Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York où Watson commence également à apprendre son métier, ce super-ordinateur pourrait boucler tout son cursus de formation médicale en quelques mois et apprendre l’équivalent d’une carrière médicale entière en moins de 5 ans.

Le but n’est pas de créer une nouvelle race de médecins mais plutôt de fournir une aide supplémentaire, précieuse et précise pour les médecins de demain qui souvent peuvent rencontrer des difficultés dans l’établissement d’un diagnostic correct, dans le choix d’un traitement adapté ou tout simplement dans la prise en charge d’un patient à l’hôpital.

 Dr Erard le Beau de Hemricourt,

Related Posts:

 

Erard le Beau de Hemricourt
Suivez-moi aussi sur santenews.eu

 

Laisser un commentaire

Commentez cet article

 

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur TwitterFil RSS